Archives de catégorie : Philippes

Conférences sur l’urbanisme de Philippes et sa transformation en ville chrétienne (Université de Fribourg, 28 mars)

Dans le cadre du cycle de conférences d’histoire de l’Antiquité de l’Institut du monde antique et byzantin, à l’Université de Fribourg, deux interventions viendront accompagner l’exposition du centenaire des fouilles de Philippes actuellement présentée à l’université, le 28 mars 2017, de 10h15 à 11h45 :

Michel Sève (PR émérite, CRULH, UL), De la cité hellénistique à la colonie romaine de Philippes : urbanisme et architecture.

Samuel Provost (MCF, LHSP, UL), Philippes : de la ville romaine à la ville chrétienne. Métamorphoses d’une colonie romaine d’Orient à l’époque protobyzantine.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

La photographie aérienne à Philippes dans les années 1930 (résumé de conférence)

Résumé de la conférence donnée, le 2 mars 2016, en marge de la présentation de l’exposition « Philippes 1914-2014 : cent ans de recherches de l’École française d’Athènes ».
La récente publication du deuxième volume de la collection « Patrimoine photographique » de l’École française d’Athènes (EfA) consacré au site de Philippes, dont on célébrait en 2014 le centenaire du début des fouilles, invite à souligner un aspect remarquable de cette collection, le grand nombre et la diversité des photographies aériennes anciennes.
Si Antoine Poidebard est généralement célébré comme l’inventeur de l’application de la photographie aérienne à l’archéologie avec ses travaux dans le désert de Syrie, à partir de 1925, il a été rapidement suivi par les archéologues à Philippes : entre 1932 et 1937, presque chaque année, l’EfA obtient de l’aviation royale hellénique des missions de photographie aérienne sur le site. Les clichés, pris à basse altitude, obliques ou verticaux, répondent à plusieurs objectifs, comment le montrent les rapports de fouilles et les échanges épistolaires conservés dans les archives de l’EfA.
Ils couvrent d’abord les fouilles systématiques des grands ensembles monumentaux du centre de la ville, menées alors par Paul Collart sur le forum et Paul Lemerle sur les basiliques paléochrétiennes. Le renouvellement annuel des photographies permet aux archéologues de démontrer les progrès de leur fouille. Elles leur servent aussi à planifier leur développement. Ces missions photographiques acquièrent ainsi rapidement un rôle prospectif : elles contribuent à identifier les secteurs prometteurs du site, en dehors du centre monumental, où l’on conduit ensuite des sondages exploratoires, et éventuellement une fouille systématique. Enfin, ces photographies permettent au topographe de la mission d’enrichir le relevé général du site, qu’il s’agisse du tracé des remparts ou du plan esquissé d’édifices non fouillés mais révélés par les indices de végétation. À cet effet, est réalisée en 1935 une couverture systématique du site en photographie verticale à très basse altitude.
Ces différents usages de la photographie aérienne sont étudiés en rapport avec le rôle plus général de la photographie dans cette mission ancienne de Philippes. L’apport de cette documentation à l’archéologie contemporaine, à la fois pour la réinterprétation des fouilles anciennes et pour la prospection, est également examiné.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Les fouilles de l’École française d’Athènes à Philippes (10 février)

Première conférence accompagnant l’exposition du centenaire des fouilles de l’École française d’Athènes à Philippes.

Philippes_Nancy_conférences

Michel Sève, professeur émérite d’histoire grecque à l’université de Lorraine, présentera une conférence sur

les fouilles de l’École française d’Athènes à Philippes,

le mercredi 10 février,

de 17h00 à 18h30

en salle A 226 sur le Campus Lettres et Sciences Humaines, 23 boulevard Albert 1er à Nancy.

Michel Sève est notamment l’auteur du Guide du forum de Philippes (avec Patrick Weber, Athènes, 2012) et de l’album photographique de l’exposition, 1914-2014 PHILIPPES – ΦΙΛΙΠΠΟΙ – PHILIPPI – 100 ans de recherches françaises – 100 χρόνια γαλλικών ερευνών  – 100 years of french research (Athènes, Melissa, École française d’Athènes, 2014).

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Exposition : Philippes 1914-2014. Cent ans de recherches de l’École française d’Athènes

L’Université de Lorraine accueille, du 5 février au 4 mars, dans le hall d’entrée du 91 Libération, l’exposition commémorant le centenaire des fouilles de l’École français d’Athènes à Philippes, en Macédoine orientale (Grèce).

Philippes_Nancy_exposition

Cité macédonienne devenue colonie romaine, après la bataille opposant sous ses murs, en 42 av. J.-C., Octave et Marc Antoine à Brutus et Cassius, la ville de Philippes doit son développement à l’époque chrétienne en grande partie au prestige de fondation apostolique qu’elle acquiert au passage de l’apôtre Paul en 49 apr. J.-C. Ville stratégique sous l’Empire byzantin, elle est définitivement abandonnée après la conquête ottomane, au XVe s. Mais la mémoire du site n’est jamais perdue : si les voyageurs en rapportent régulièrement des descriptions, l’exploration scientifique en commence avec la mission de Macédoine de Léon Heuzey, envoyé par Napoléon III pour étudier les champs de bataille des guerres civiles de la fin de la République romaine. La première mission réalisée sous l’égide de l’École française d’Athènes est la prospection épigraphique de l’archéologue nancéien Paul Perdrizet, en 1899, qui rapporte du site les toutes premières photographies. Mais il faut attendre 1914 pour que débutent des fouilles, aussitôt interrompues par le déclenchement de la guerre.

 

L’exposition organisée dans le cadre de la célébration des cent ans de recherches de l’École française d’Athènes à Philippes présente des photographies, des plans, des fac similés des carnets de fouilles ainsi qu’une maquette du centre monumental de la ville chrétienne. La matière en provient du riche fonds d’archives de l’École française d’Athènes, mais aussi du fonds Paul Collart, membre suisse de l’École française et auteur de nombreuses missions à Philippes entre 1927 et 1935. L’exposition vise à retracer l’histoire des fouilles et des recherches de l’École française d’Athènes à partir de 1914. Elle se compose de trois sections principales : la première présente l’histoire de Philippes, le site et les précurseurs, la deuxième l’histoire des fouilles, passant en revue les secteurs, les monuments, le mobilier découvert et les essais de restitution, et la troisième les hommes, c’est-à-dire les conditions de vie des fouilleurs et, plus généralement, celles des habitants de la région. L’exposition se clôt par une présentation de l’actualité du site et des perspectives de recherche. Εlle s’accompagne d’une projection sur le contexte historique et sur les conditions de vie en France et en Grèce dans la première moitié du XXe s, à l’époque des fouilles de l’École française.

Les documents graphiques et photographiques utilisés pour l’exposition ont dans leur majeure partie été réunis par Michel Sève, professeur émérite d’histoire grecque à l’Université de Lorraine, qui les a publiés dans le deuxième volume de la collection « Patrimoine photographique » de l’École française d’Athènes :

Michel Sève, 1914-2014 PHILIPPES – ΦΙΛΙΠΠΟΙ – PHILIPPI – 100 ans de recherches françaises – 100 χρόνια γαλλικών ερευνών  – 100 years of french research, Athènes, Melissa, École française d’Athènes, 2014, 280 p., 197 fig. 35 €.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Colloque « Philippes 1914-2014 Cent ans de recherches de l’École française d’Athènes » (Thessalonique et Kavala, 23-25 octobre)

Plan restitué de Philippes (© S. Provost 2014)
Plan restitué de Philippes (© S. Provost 2014)

Cité grecque fondée dans une aire de peuplement thrace, conquise par Philippe de Macédoine, colonisée plus tard par les Romains et visitée par l’apôtre Paul, Philippes s’est durant des siècles trouvée au carrefour entre Orient et Occident, sur la principale route qui menait de l’Italie à l’Asie Mineure en passant par Byzance.

Aux origines, il y eut Daton, puis Krénidès, établissements grecs en terre thrace. Les mines d’or du Mont Pangée exercèrent un attrait irrésistible sur le roi Philippe de Macédoine, père d’Alexandre le Grand, qui annexa l’établissement en 356 av. J.-C. et lui donna son nom. Le site continua à occuper le devant de la scène : c’est dans la plaine de Philippes qu’eut lieu en 42 av. J.-C. la bataille opposant Brutus et Cassius, les
assassins de César, aux héritiers de ce dernier, Octave (le futur Auguste) et Antoine. Ce dernier fonda une colonie et y installa ses vétérans. Un siècle plus tard, l’apôtre Paul débarqua non loin de là pour sa première escale en territoire européen. Son passage est relaté dans les Actes des Apôtres. Philippes abrita la première communauté chrétienne d’Europe. Les grandes basiliques construites entre le IVe et le VIe s. sur le modèle des églises de Constantinople dominent encore le site.
Abandonné au ΧΙVe s., le site est décrit par divers voyageurs depuis la Renaissance. En 1861, Napoléon III dépêche une expédition scientifique en Macédoine. Dirigée par Léon Heuzey, celle-ci a pour mission d’étudier les sites liés à l’histoire de César à laquelle travaille l’empereur. C’est ainsi qu’est réalisé le premier inventaire systématique des vestiges archéologiques de Philippes, consigné dans la Mission archéologique de Macédoine, parue en 1876. Ce n’est qu’au début du XXe s. que le site commence à faire l’objet d’investigations systématiques grâce à de l’École française d’Athènes qui y organise une première mission d’étude en 1914.
Dans l’entre-deux-guerres, des fouilles d’envergure permettent de mettre au jour le centre monumental de la colonie romaine et les basiliques chrétiennes. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Service
archéologique grec, la Société archéologique d’Athènes et l’Université Aristote de Thessalonique mènent des recherches ainsi que des travaux de préservation et de valorisation des monuments. Parallèlement, l’École française a poursuivi son travail de recherche au moyen de fouilles de moindre ampleur, de prospections, d’études et de publications de matériel archéologique.

Organisé à Thessalonique le 24 octobre 2014, le colloque du 100e anniversaire – « Le site de Philippes, passé, présent, avenir » – aura pour objectif de dresser un bilan des recherches menées depuis un siècle sur le site et de dessiner les perspectives des études futures, dans tous les domaines (archéologie, architecture, prospections, géomorphologie, épigraphie, histoire) et pour toutes les périodes (de la préhistoire à la
période byzantine). La table ronde qui clôturera le colloque, animée par des représentants du ministère de la culture grec, prendra appui sur cette synthèse des travaux passés ou présents pour dessiner les contours de la politique scientifique des années à venir.
Une séance spéciale de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres sera consacrée au site de Philippes le 14 novembre 2014. Conçue comme un prolongement du colloque de Thessalonique, cette journée permettra de mettre l’accent sur les études d’épigraphie et d’architecture menées par l’École française d’Athènes sur le site.

Programme du colloque à Thessalonique et Kavala

23 octobre — Thessalonique
Musée de la Civilisation byzantine
18h Adresses:
Agathonikè Tsilipakou, Directrice du Musée de la Civilisation byzantine
Alexandre Farnoux, Directeur de l’École française d’Athènes
18h45 Conférence inaugurale :
Pierre Ducrey, Associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Institut de France), Président du Conseil d’administration de l’École française d’Athènes
« Philippes, la redécouverte d’un site. 100 années de recherches historiques et archéologiques »

24 octobre 2014 – Thessalonique
Colloque international : « Le site de Philippes, passé, présent, avenir ». Musée de la Civilisation byzantine

Bâtiment administratif, Amphithéâtre Stephanos Dragoumis
9h30. Haïdo KOUKOULI-CHRYSSANTHAKI, membre de la Société archéologique, ancienne Éphore des Antiquités préhistoriques et classiques de Kavala :
« Le site de Philippes : le cadre géographique et l’occupation humaine durant la préhistoire ».
Discutant : Laurent LESPEZ, professeur à l’Université de Paris Est créteil

10h30. Olivier PICARD, membre de l’Institut de France :
« Philippes, Thasos et les Thraces : une affaire d’argent ».
Discutant : Séléné PSOMA, professeur à l’Université capodistrienne d’Athènes

11h30. Miltiade HATZOPOULOS, associé étranger de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de l’Institut de France, ancien directeur du KERA, Fondation nationale de la Recherche scientifique :
« Philippes, cité macédonienne »
Discutant : Patrice HAMON, professeur à l’Université de Rouen

15h00. Michel SEVE, professeur émérite de l’Université de Lorraine :
« Philippes, colonie romaine : urbanisme, architecture et territoire »
Discutant : Georges Tirologos, Ingénieur d’études à l’Université de Franche Comté

16h00. Athanase RIZAKIS, directeur de recherche honoraire au KERA, Fondation nationale de la Recherche scientifique :
« Philippes, colonie romaine : société, institutions, cultes »
Discutant : Cédric BRELAZ, maître de conférences à l’Université de Strasbourg

17h00. Aristotelis MENTZOS, professeur à l’Université Aristote de Thessalonique :
« Philippes, ville chrétienne et protobyzantine »
Discutant : Samuel PROVOST, maître de conférences à l’Université de Lorraine

18h30 – 20h30. Table ronde animée par Maria Vlazaki, Secrétaire générale des Antiquités et de l’Héritage culturel au Ministère de la Culture
« Philippes au XXIe siècle : programmation scientifique, protection et valorisation du site »

25 octobre 2014 – Kavala

Matinée : départ de Thessalonique pour Kavala

Musée archéologique de Kavala.
17h00. Remerciements
17h30. Maria NICOLAÏDOU-PATERA, Éphore des antiquités préhistoriques et classiques de Kavala :
« Les travaux de la XVIIIe ΕΠΚΑ à Philippes »
18h30. Stavroula DADAKI, Éphore des antiquités byzantines de Kavala :
« Les travaux de la 12e EBA à Philippes »
19h00. Natalia POULOU, professeur à l’Université Aristote de Thessalonique :
« Les travaux de l’Université de Thessalonique à Philippes »
19h30. Alexandre FARNOUX, Directeur de l’École française d’Athènes :
« Les travaux de l’Ecole française à Philippes »

Programme Philippes 2014

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Colloque : Pagans and Christians in the Late Roman Empire (Budapest, 7-10 mars)

 

Thursday March 7, 2013

 

PAGANS2013net

 

CEU Budapest, Nádor utca 9, Popper Room

 

10:00-10:30 am  Marianne Sághy (Budapest) Welcome and Introductory Remarks: What’s new pagans and Christians? 

 

10:30-12:30 pm Cities, Sophists, Bishops
Chair:  Rita Lizzi Testa (Perugia)

 

Josef Rist (Bochum): Conversion in a late antique city: The Life of Bishop Porphyry of Gaza by Mark the Deacon
Raffaella Cribiore (New York): The sophist Libanius as a grey pagan
Wolf Liebeschuetz (Nottingham) A view from Cyrrhus: Theodoret’s ‘Affectionum graecarum curatio’
Samuel Provost (Nancy): Living side by side in a changing urban landscape: Christians, Pagans and Jews in Philippi (4th-6th centuries)

 

12:30-1:30 lunch break

 

1:30-3:00 pm  Religion and Philosophy
Chair: Marianne Sághy (Budapest)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Luciana Gabriela Soares Santoprete (Paris) Relations between philosophical and religious traditions at the beginning of the Christian era : two new digital research tools
Róbert Somos (Pécs): Sentences as elements of philosophia moralis: Adaptations of a pagan literary form in the Works of Rufinus of Aquileia
Maël Goarzin (Lausanne): Pagan and Christian biography in late antiquity: On the importance of practical life for pagan and Christian philosophers

 

 

 

 

3-3:30 Coffee break

 

3:30-5:00 pm Cohabitation and/or Conversion
Chair: Michele R. Salzman (Riverside)

 

Zsófia Buzádi-Sallai (Budapest): A pagan who converted and became bishop
Margarita Vallejo-Girvés (Alcalá): Empress Verina among the pagans
Miriam Adan Jones (Amsterdam): Conversion as c

onvergence: Understanding Gregory the Great’s attitude toward pagan and Jewish influences in Anglo-Saxon Christianity

 

5:30-6:30 pm keynote lecture
CEU,  Budapest, Nádor utca 9, Auditorium
Chair: Wolf Liebeschuetz

 

Alan Cameron (New York): Were pagans afraid to speak their mind?

 

7:00 pm Buffet dinner

 

 

 

Friday March 8 CEU Budapest

 

10:00 -12:00 a.m Parallel sessions

 

 

Historical Perceptions
Popper Room
Chair: Hartwin Brandt (Bamberg)

 

Mar Marcos (Cantabria): Eusebius and Maximinus Daia
Anna Tóth (Budapest):  John Lydus as pagan and Christian
Juana Torres (Cantabria): Rhetoric and historical deformation: Marcus of Arethusa, heretic and martyr
Ecaterina Lung (Bucharest): Religious identity as seen by 6th-century historians and chroniclers

 

Pagan and Christian Burials
Gellner Room
Chair: Dino Milinovic (Zagreb)

 

Ivan Basic (Split): From Sepulcrum divi Diocletiani to Ecclesia gloriosae Virginis: New propositions on the Christianisation of Diocletian’s mausoleum in Spalato
Monica Hellström (Providence): Circiform funerary basilicas in Rome in the context of previous burial places
Olivér Gábor (Pécs): Pagan and Christian burial customs in Sopianae
Elizabeth O’Brien (Dublin): Impact beyond the Empire: Burial practices in Ireland (4th – 8th centuries)

 

Posters:

 

Claudia-Maria Behling (Vienna): Pagan garden to Christian paradise: Early Christianity in the eastern Transdanubian Region
Stefanie Hofbauer (Vienna): Finger rings from Antiquity to Christianity

 

 

12:00-1:00 pm lunch break

 

1:00 pm-3:00 pm: Religious Profiling
Popper Room
Chair: Maijastina Kahlos (Helsinki)

 

Jerome Lagouanère (Paris) The figure of ‘Paganus’ in the Works of Augustine of Hippo
Linda Honey (Calgary) Religious profiling in the Miracles of St. Thekla
Monika Pesthy Simon (Budapest) Martyres versus Pharmakoi
Volker Menze (Budapest) The dark side of holiness: Fear, punishmen

t, death and Barsaumo ‘the Roasted’

 

3:00 pm-3:30 pm Coffee break

 

3:30-5:30 Social and Economic Relations – Civic Life
Popper Room
Chair: Josef Rist (Bochum)

 

Joseph Grzywaczewski (Paris): Sidonius Apollinaris’s pagan vision of Roma bellatrix in Christian Rome
Lucy Grig (Edinburgh): Late antique popular culture and the creation of “paganism”: the Case of the Kalends of January
Sofie Remijsen (Leuven): Christianizing the rhythm of life? Sundays in late antique papyri
Jaclyn Maxwell (Ohio): Social relations and status anxiety across religious divides in late antiquity

 

5:30 pm-6:00 pm Coffee break

 

 

6:00-8:00 pm Pagans, Christians and Material Culture:  Artistic Crossovers
Popper Room
Chair: Lucy Grig (Edinburgh)

 

Rita Lizzi Testa (Perugia): The Economy of pagan temples and Christian churches
Edward M. Schoolman (Nevada): Religious images and contexts: “Christian” and “pagan” terracotta lamps
Dino Milinović (Zagreb): Pagan, Christian, or “secular”? The problem of the silver plate
Steven D. Smith (New York): Pagan literary mimésis in Christian Constantinople: The devotional epigrams of Agathias’ s Cycle

 

 

 

Saturday March 9, 2013

 

Pécs/Sopianae, Late Antique Cemetery
Cella Septichora Visitor Center (Pécs, Szent István tér)

 

1:00-3:00 pm The Archaeology of Christianisation
Chair: Zsolt Visy (Pécs)

 

Mustafa Şahin (Bursa): Myndos Rabbit Island (Tavşan Adası): from pagan sanctuary to Christian monastery
Branka Migotti (Zagreb): The cult of Sol Invictus and early Christianity in Southern Pannonia
Hristo Preshlenov (Sofia): Pagans and Christianisation along the South-West Black Sea Coast in the provinces of Scythia, Moesia Secunda and Haemimontos
Roy Flechner (Dublin): Economic change and conversion to Christianity in early medieval Britain and Ireland: consequence or coincidence?

 

3:00-4:00 pm Coffee break and poster exhibition

 

Zsolt Visy (Pécs): Sopianae and Valeria in the late Roman period
Levente Nagy (Pécs): Christian objects from Pannonia
István Lovász (Pécs): The northern cemetery of Sopianae in 3D
Marijana Vuković (Budapest/Oslo): Saint Irenaeus of Sirmium
Ferenc Fazekas (Pécs) – Antal Szabó (Paks): “Pagan” and Christian culture in Lussonium
Réka Neményi (Pécs): Early Christian cross-bow brooches
Francesca Diosono (Perugia) Pagani and peasants: the rural site of Villa San Silvestro di Cascia
Alessandra Bravi – Silvia Margutti (Perugia): Transformation of sacred spaces:  Constanti

nople and the Eastern Empire
Roy Flechner (Dublin): Converting the Isles

 

4:00-5:00 pm Concluding remarks
Chair: Danielle Slootjes (Nijmegen)
Michele R. Salzman (Riverside)

 

5:00-6:30 pm The Late Antique Cemetery of Sopianae
with guides Zsolt Visy, Levente Nagy and Olivér Gábor

 

6:30-7:30 pm closing lecture
Chair: Alan Cameron (New York)

 

Hartwin Brandt (Bamberg):Constantine and Rome – between pagans and Christians

 

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Colloque : Byzantine Greece, microcosm of empire ? (Birmingham, 23-25 mars)

46TH SPRING SYMPOSIUM OF BYZANTINE STUDIES

University of Birmingham (March 23 -25, 2013)

Byzantine Greece: microcosm of empire?

Venue: the Arts Building, Edgbaston Campus

PROGRAMME

Saturday, March 23rd

9.15 Registration

10.15 Introduction

Archie Dunn (University of Birmingham): Provincial communities and empire-wide institutions

10.45 – 12.30 Session I: Late Antique Greece

Discussant: Andrew Poulter (University of Nottingham): Balkan perspectives

Georgios Deligiannakis (Open University of Cyprus): From paganism to Christianity in Late Antique Greece: new approaches and new material

Aristotelis Mentzos (Aristotelian University of Thessaloniki), Dion: case study in the transformation of a city (iii – viii cc.)

John Bintliff (University of Leiden), Surveys and the transformation of the Late Antique Greek countryside

12.30 Discussion

 

13.00 – 14.15 Lunch

 

14.15 – 16.00 Session II: Greece in transition

Discussant: Michael Whitby (University of Birmingham), The challenge of the Miracula of St Demetrius

Florin Curta (University of Florida), Coins and burials in Dark-Age Greece (archaeological remarks on the Byzantine Reconquista”)

Enrico Zanini (University of Siena), The ‘Byzantine District’ of Gortyn (Crete) and the end of a/the Mediterranean city

Natalia Poulou-Papadimitriou (Aristotelian University of Thessaloniki), The material culture of the Aegean (economy and culture)

16.00 Discussion

 

16.30 – 17.00 Coffee and Tea

 

17.00 – 18.15 Communications (parallel sessions):

I.History [5 papers]

 II.Approaches to regional archaeology [5 papers]

 (Society for the Promotion of Byzantine Studies’ Executive Committee Meeting)

 

18.30 Open Lecture

Olga Karagiorgou (The Academy of Athens), State officials in Hellas between the 7th and the 13th centuries

 

Reception sponsored by Byzantine and Modern Greek Studies

 

Sunday, March 24th

9.15 – 10.15 Communications (Parallel Sessions):

III.History of Art and Architecture

IV.Archaeology (Case Studies: Aegean Greece)

 

10.15 – 10.45 Coffee and Tea

 

10.45 – 12.30 Session III: Urban and rural revival

Discussant: Pamela Armstrong (Oxford University), Pottery and markets (texts and archaeology)

Guy Sanders (American School of Classical Studies at Athens), The when, where, why, and who, of urban and rural revival at Corinth

Joanita Vroom (University of Leiden), Dark-Age and Middle Byzantine Athens vis-à-vis Anatolian cities

Nikos Kontogiannis (23rd Ephorate of Byzantine Antiquities, Greece)/Michael Heslop (Royal Holloway College), The defences of Byzantium in Greece: the flight to safety in town, countryside and islands

12.30 – 13.00 Discussion

 

13.00 – 14.15 Lunch

(AGM of the Society for the Promotion of Byzantine Studies)

 

14.15 – 16.00 Session IV: Patronage and sacred space (Middle Byzantine)

Discussant: Leslie Brubaker (University of Birmingham)

Sharon Gerstel (University of Californian at Los Angeles), “Entering in faith and fear”: emotions and the liturgical arts in Byzantine Greece

Georgios Velenis (Aristotelian  University of Thessaloniki), Architectural trends in the Middle Byzantine period and the ways of applying them in the Helladic space

Sophia Kalopisi- Verti (University of Athens), Patronage of religious foundations in Middle Byzantine Greece (ca.850-1200): the evidence of church inscriptions and donor portraits

16.00  Discussion

 

16.30 – 17.00 Coffee and Tea

 

17.15 – 18.30 Open Lectures

Eugenia Gerousi-Bendermacher (Greek Ministry of Culture and Tourism), Byzantine Greece in the light of recent archaeological finds from large-scale infrastructural and development projects

Amalia Kakisis (British School at Athens) / Demetra Kotoula (British School at Athens), The Byzantine Research Fund’s archives at the British School at Athens: a modern view on the British heritage in Greece

 

Reception sponsored by Ashgate Publishing

 

Monday, March 25th

9.15 – 10.15 Communications (parallel sessions):

V.Archaeology (Case Studies: Macedonia)

VI.Anatolian Comparanda

 

10.15 – 10.30 Coffee and Tea

 

10.30 – 12.15 Session V: The bishop, the farmer, and the merchant

Discussant: Michael Angold (University of Edinburgh)

Teresa Shawcross (Amherst College, Massachusetts), “The fortunate metropolis”: episcopal wealth and power in the Middle Byzantine empire

Alan Harvey (Northumbria University), Economic decision-making in Greece during the eleventh and twelfth centuries

Maria Gerolymatou (The Greek National Research Foundation), The merchant

12.15 Discussion

 

Concluding lecture

12.45 – 13.15 John Haldon (Princeton University)An Anatolian perspective

13.15 Conclusion

 

13.30 Lunch

 

COMMUNICATIONS SESSIONS 1 – 6

17.00 – 18.15 SATURDAY:

I.HISTORY

Chrestos Malatras, “The society of Serres in the fourteenth century: a microcosm  of the  empire?”

Georgios Panagopoulos, “The Helladic bishops in the aftermath of Chalcedon according to the Codex Encyclius (457)”

Alexander Panayotov, “Putting the Jewish communities of Byzantine Greece on the map: the sources”

Gethin Rees, “Mapping the Jewish communities of Byzantine Greece: a Geographical Information Systems approach”

Frank Trombley, “Athonite documents and the impact of war on mainland Greece, 10th – 14th c.”

 

II.APPROACHES TO REGIONAL ARCHAEOLOGY

Adam Izdebski / Marta Tycner / Tymon Sloczynski, “Trends in agricultural production in the longue durée: palynological data as a source for economic history”

Maria Papadaki, “Church-building activity in the Peloponnese: reflections on social and economic trends in the countryside in the Early and Middle Byzantine periods”

Efthymios Rizos, “New cities of the Tetrarchic period in the Balkans”

Elisavet Tzavella, “Urban and rural settlement in Early Byzantine and ‘Dark-Age’ Attica (4th – 9th c.)”

Eirini Zisimou, “The institutional Church in Early Christian Greece”

 

9.15 – 10.15 SUNDAY:

III.ARCHAEOLOGY (CASE STUDIES: AEGEAN GREECE)

Alkiviadis Ginalis, “The economy and coastal life of Skiathos: the question of Microcosm or Macrocosm in central  Greece”

Ioanna Koukounis, “ Toponymy and landownership on medieval Chios”

Stavroula Sdrolia / Sophia Didioumi, “The castle of Velika: research excavations at the coast of Kissavos”

Maria Sigala, “Hermits, monks and nuns on Chalke, a small island of the Dodecanese”

IV.HISTORY OF ART AND ARCHITECTURE

Sabine Berghoff, “Compromise versus appreciation – architectural remains during the Dark Ages

Andriani Georgiou, “Images of Saints Constantine and Helena in Greek churches: a set of conventions or reflections of the world in which they were made?”

George Makris, “Unknown or unseen? Thoughts on the monastic image of a Byzantine Holy Mountain”

Anastasios Tantsis, “The ‘Greek School’  in Byzantine architecture revisited”

 

9.15 – 10.15 MONDAY:

V.ARCHAEOLOGY (CASE STUDIES: MACEDONIA )

Nikolaos Karydis, “Basilica B at Philippi and the development of vaulted architecture in Early Byzantine Greece”

Samuel Provost, “The Byzantine topography of Philippi (6th c. – 14th c.): the decline and re-emergence of a Byzantine city”

Konstantinos Raptis, “The 7th – 8th-c. restoration of Acheiropoietos Basilica  and its significance for the urban continuity of Thessaloniki during the ‘Dark Age’”

Aikaterini  Tsanana, “Middle-Byzantine Hierissos: archaeological research at the entrance of Mount Athos”

 

VI.ANATOLIAN COMPARANDA

Anneka Asp-Talwar, “Who was Anna Anachoutlou?”

James Crow / Sam Turner, “Characterizing the historic landscapes of Byzantine Greece

Yaman Dalanay, “Trade and communications in Western Asia Minor during the Middle and Late Byzantine periods”

Remzi Yağcı, “The end of the Early Byzantine Period in Cilicia: the case of Soli Pompeiopolis”

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Publication : Guide du forum de Philippes (M. Sève et P. Weber)

La collection Sites et Monuments de l’École française d’Athènes s’enrichit d’un dix-huitième volume très attendu, le Guide du forum de Philippes, dû à Michel Sève, professeur d’histoire grecque à l’université de Lorraine (Metz), et Patrick Weber, architecte.

Cet élégant petit volume se présente comme un guide destiné aux visiteurs du forum romain au sens strict : c’est un résumé, d’une grande clarté et remarquablement illustré, des recherches scientifiques menées par les auteurs sur cet ensemble monumental depuis plus de trois décennies. En ce sens, il est bien davantage qu’un simple mais indispensable vade-mecum du visiteur attentif du forum : il servira avantageusement d’introduction aux nombreux articles parus sur le sujet dans le Bulletin de correspondance hellénique et ailleurs. Il serait en revanche vain d’y chercher une description de l’ensemble du site, ni même de la basilique A qui succéda aux monuments de la terrasse haute du forum, puisque tel n’est pas le propos de l’ouvrage.

Table des matières :
Histoire de la ville, p. 9-10
Histoire du forum, p. 11-28
Techniques de construction, p. 29-31
Visite du forum, p. 33-80
Lexique, p. 81
Index, p. 83
Pour en savoir plus (bibliographie), p. 87-88

Un compte-rendu plus détaillé de l’ouvrage paraîtra dans la Revue des Études Anciennes.

Michel Sève et Patrick Weber, Guide du forum de Philippes, Sites et Monuments 18, École française d’Athènes, 2012, 91 p., 68 fig. et 2 plans hors texte.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Colloque “D’une religion à l’autre. La conversion des lieux de culte dans les religions du monde méditerranéen” (Aix-en-Provence, 10-11 octobre 2012)

La Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence accueille les 10 et 11 octobre 2012 un colloque d’histoire des religions sur un thème qui intéresse directement l’axe 2 de recherche de l’HISCANT-MA (« Transformations des cités et des sociétés antiques ») pour le programme d’histoire religieuse de l’Antiquité tardive :

D’une religion à l’autre. La conversion des lieux de culte dans les religions du monde méditerranéen.

Ce colloque, organisé par Emmanuelle Rosso (Paris IV, EA Rome et ses renaissances) et Daniel Stökl Ben Ezra (EPHE, Orient et Méditerranée, UMR 8167), fait l’objet d’un carnet de recherche sur Hypothèses, Lieux de culte : rites, espaces et limites, où on trouve le programme complet avec les résumés des différentes communications.

L’HISCANT-MA y sera représenté par une communication intitulée « la conversion des temples païens de Philippes (IVe-VIe s. apr. J.-C.) : entre conservatisme et pragmatisme”

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus