Archives de catégorie : Programme EFA-EFR « Archéologie du culte »

Programme EFA-EFR « Archéologie du culte » : colloque international, Rome 18-20 juin 2015

Image 3Après deux journées d’étude, une table ronde et deux séminaires de formation doctorale,  le programme mutualisé entre l’École française d’Athènes et l’École française de Rome « Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen » accueille un colloque international autour de la naissance des dieux dans le monde antique. Organisé à Rome, dans les locaux de l’École française de Rome, le colloque est porté par les deux Écoles d’Athènes et de Rome avec la collaboration du LabEx Archimède « Archéologie et Histoire de la Méditerranée et de l’Égypte anciennes ».

Les procédures juridiques, mal décrites par les textes avouons-le, ne suffisent pas à rendre compte de l’acte exceptionnel que constitue la fondation d’un sanctuaire. Les données archéologiques récentes montrent des processus variés qui touchent tout autant la religion que l’organisation humaine, la vie politique et économique des communautés ou la perception des territoires. La fondation d’un lieu de culte était d’abord un acte exceptionnel qui mettait en œuvre un écheveau complexe de motivations et d’agents divers tout autant que de relations choisies dans le paysage, avec les habitats et les territoires puisqu’il s’agissait au premier chef d’installer un dieu dans un lieu propice. Les communications s’orienteront autour des thèmes suivants : les motivations, les agents et les lieux.

Organisation :
Sandrine Agusta-Boularot (Université Paul Valéry Montpellier)
Sandrine Huber (Université de Lorraine)
William Van Andringa (Université de Lille)

Programme : Colloque EFA-EFR_Quand naissent les dieux

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Programme EFA-EFR « Archéologie du culte » : atelier doctoral à Pompéi

Image 4

Archéologie et Religion à Pompéi : définir les lieux de culte, restituer les pratiques religieuses d’une cité antique

Site archéologique de Pompéi, 6 – 11 juillet 2015

Intervenants : William Van Andringa (université de Lille 3), Maddalena Bassani (università degli Studi di Padova), Sylvia Estienne (École Normale Supérieure, Paris), Sandrine Huber (université de Lorraine), Carlo Rescigno (università di Napoli), Françoise Van Haeperen (université de Louvain), avec la collaboration de Massimo Osanna (Soprintendenza archeologica di Pompei, Ercolano e Stabia).

Programme

 L’ambition de cet atelier est de présenter à un public de doctorants et de post-doctorants les méthodes d’approches archéologiques des faits religieux antiques, en prenant appui sur les manifestations religieuses observables à Pompéi. La formation fera alterner les cours théoriques sur l’archéologie des religions antiques et des discussions sur le terrain, dans les temples, les maisons et les nécropoles de Pompéi. L’accent sera mis sur les méthodes et les questionnements adaptés aux recherches sur les lieux de culte et à la mise en évidence des pratiques religieuses et des gestes rituels (nécropoles et lieux de culte). Le statut des espaces religieux et les modalités de leur évolution seront analysés. La caractérisation des lieux de culte et des pratiques amènera à préciser le vocabulaire employé dans la description des monuments et des vestiges religieux. Il sera demandé aux étudiants une participation active, dans le cadre de la discussion des exposés et de la présentation de leurs sujets de recherches.

Le délai de dépôt des candidatures est fixé au 18 mai 2015

 Pour plus de renseignements, voir http://www.efrome.it/la-recherche/actualite-et-appels/evenement/archeologie-et-religion-a-pompei-definir-les-lieux-de-culte-restituer-les-pratiques-religieuse.html

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Table ronde : « Constituer la tombe, honorer les défunts en Méditerranée hellénistique et romaine »

Alexandrie_Table ronde_Constituer la tombe_Affiche

Table ronde organisée par l’École française d’Athènes et le Centre d’études alexandrines, Alexandrie, du 30 octobre au 1er novembre 2014

Programme de la table ronde

Des travaux récents menés sur des ensembles funéraires antiques du bassin méditerranéen ont permis de développer des méthodes adaptées à la mise en évidence des pratiques et des rites funéraires. Il est ainsi désormais possible d’aborder, grâce à la documentation archéologique, les stratégies rituelles mises en oeuvre par les sociétés antiques pour honorer leurs morts. L’étude fine des structures (aires de crémation, tombe, fosse, table à offrandes, etc.), des contextes archéologiques (sols, dépôts, remblais, etc.) et des vestiges cérémoniels (céramique, os animaux, restes carpologiques, etc.) sans oublier les relations que l’on peut établir entre ces vestiges et le mort (d’où l’importance essentielle de l’analyse et des observations anthropologiques), permettent de restituer au tombeau sa fonction essentielle de lieu de culte funéraire.

La définition (juridique, religieuse, mémorielle) de la tombe, bref la constitution de la tombe, sera étudiée. Un volet de la réflexion concernera les méthodes déployées sur le terrain et dans le traitement des sources documentaires. Un autre définira la place du mort dans l’organisation des tombeaux (à Rome, ce sont les restes du défunt qui définissent la tombe comme un ‘lieu religieux’). Il sera également question des rituels funéraires célébrés lors de la mise au tombeau et de la visite faite aux défunts. Cette table ronde sera l’occasion de présenter les méthodes mises en oeuvre dans le cadre d’opérations récentes, en Égypte, au Proche-Orient, en Grèce, en Italie, dans le midi de la France, etc. Les limites de la documentation (et de la méthode) seront évaluées. Un inventaire des pratiques funéraires mises en évidence sera dressé qui permettra d’aborder de façon nouvelle la diversité, au gré des communautés, des stratégies funéraires qui encadraient la transformation du défunt et son installation dans l’altérité de la mort.

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen : pratiques et gestes cultuels à Chypre au premier millénaire avant J.-C.

fouille suédoise1

 

Une deuxième journée d’étude aura lieu, dans le cadre du programme mutualisé entre l’École française d’Athènes et l’École française de Rome « Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen », à Aix-en-Provence, le 14 mars 2014, consacrée aux pratiques et gestes cultuels à Chypre au premier millénaire avant J.-C. (pour mémoire, la première journée d’étude, le 26 octobre 2013 à Lyon, portait sur les sacrifices et les hécatombes à Délos).

Vu l’extrême rareté des inscriptions comparables aux « lois sacrées » des cités grecques, l’essentiel de la documentation qui permet de comprendre les pratiques rituelles chypriotes, de l’époque des royaumes à la domination ptolémaïque, est de nature archéologique. La journée d’étude, organisée par le Centre Camille Jullian (Aix-en-Provence), l’École française d’Athènes, le Centre d’Études chypriotes (Paris) et l’université de Lorraine (EA 1132 – HISCANT-MA, Nancy), a pour but de mettre en valeur les aspects spécifiques des pratiques rituelles chypriotes, à partir de découvertes et de recherches récentes concernant principalement les sites d’Amathonte et de Kition, fouillés par des missions françaises, mais aussi la région de Marion (fouilles du Département des antiquités de Chypre) et le sanctuaire hellénistique de Kafizin.

La journée d’étude  se tiendra à la MMSH d’Aix-en-Provence. Les résultats de cette réunion seront publiés dans le volume 44, 2014, des Cahiers du Centre d’Études chypriotes.

 

Programme

09h 15  :  Accueil des participants

09h 30  :  Sandrine Huber (Université de Lorraine, HISCANT-MA), Introduction

Président de séance : Sandrine Huber

09h 50  :  Antoine Hermary (AMU/CCJ), Les pratiques rituelles chypriotes vues dans la littérature antique

10h 30  :  Eustathios Raptou (Département des antiquités de Chypre), Aménagements cultuels dans les sanctuaires de la région de   Paphos et de Marion. Recherches récentes

11h 10  :  Sabine Fourrier (MOM, Lyon, HiSoMA), Espaces et gestes cultuels dans les sanctuaires de Kition

11h 50  :  Armelle Gardeisen (UMR Montpellier-Lattes), Une nouvelle pratique cultuelle à Kition : l’offrande d’oiseau

Président de séance : William Van Andringa

14h 00  :   Thierry Petit (université Laval, Québec), Des galets au palais d’Amathonte

14h 40  :   Isabelle Tassignon (université de Namur) et Aurélie Carbillet (MOM, Lyon, HiSoMA/INRAP), Une amphore et des marmites, des dépôts rituels insolites sous les sols du palais d’Amathonte

15h 40  :  Sidonie Lejeune (université Paris Ouest), La vaisselle cultuelle du sanctuaire de Kafizin

16h 20  :  Sandrine Huber (université de Lorraine, HISCANT-MA) et William Van Andringa (université Lille 3, HALMA-IPEL), Conclusions

Programme de la journée d’étude : EFA-EFR_Journée étude chypriote

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen : Sacrifices et hécatombes à Délos



Image 19Dans le cadre du programme mutualisé entre l’École française d’Athènes et l’École française de Rome « Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen » aura lieu à Lyon, le 26 octobre 2013, une journée d’étude consacrée aux pratiques sacrificielles mises en œuvre dans l’île de Délos, au cœur du bassin égéen. 

L’École française d’Athènes et l’École française de Rome mettent en place un réseau de savoir-faire et de compétences pour que naisse une véritable discipline de l’archéologie du culte. L’objectif de la journée d’étude  – première manifestation du programme mutualisé – est de réunir des chercheurs travaillant sur divers dossiers sacrificiels à Délos, parmi lesquels les hécatombes, rite lourd de conséquence non seulement sur les habitudes cultuelles à Délos, mais aussi sur la vie des Déliens.

La manifestation est coordonnée par le laboratoire IRAA, en partenariat avec l’École française d’Athènes, l’École française de Rome, l’université Lyon Lumière 2, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et le laboratoire HISCANT-MA EA 1132 de l’université de Lorraine.

 

Programme

9h 30  :  Sandrine Huber, Université de Lorraine, HISCANT-MA : Introduction. Une étude de cas : les hécatombes déliennes

10h 15  :  Véronique Chankowski, Université Lumière Lyon 2, HiSoMA : Le financement des fêtes et de la boônia

11h 00  :  Roland Étienne, ancien directeur de l’École française d’Athènes : Du producteur au consommateur : la gestion des bêtes de sacrifice à Délos

11h 45   :  Cécile Durvye, Aix-Marseille Université : Les banquets à Délos : modalités pratiques

14h 00  :  Francis Prost, Université de Paris I, ArScAn : Autels héroïques à Délos

14h 45  :  Jean-Charles Moretti, CNRS, IRAA, Université Lumière Lyon 2, et  Philippe Fraisse, ENSAS : Forme et usage de l’autel d’Artémis

15h 15  :   Hélène Brun, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), IRAA : Autels et sacrifices dans les Sarapieia déliens

16h 00  :  Agnès Febvey, Université de Lorraine, et Jean-Jacques Malmary, IRAA : Le Pythion

16h 45  :  Bilan, discussion générale

 

Programme de la journée d’étude : Archéologie culte_EFA-EFR_Sacrifices à Délos

 

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts