Journée d’études internationales : Du pillage à la conscience patrimoniale en Grèce et dans l’Empire ottoman (Athènes, 9 juin 2017)

Journée d’études organisée le 9 juin 2017 au Musée de l’histoire de l’Université d’Athènes, avec l’objectif d’étudier, à travers les collections d’antiquités souvent pillées en Grèce et dans l’Empire Ottoman aux XVIIIe et XIXe siècles, la naissance d’une conscience patrimoniale en Europe.

Chargés par des riches amateurs ou dans le cadre de missions officielles, des Français, des Britanniques et bien d’autres occidentaux – voyageurs de passage ou résidents sur place – ont enlevé des antiquités afin de constituer des collections prestigieuses dans le contexte historique de l’impérialisme européen. Si les études récentes insistent en général sur les pillages à grande échelle opérés par les voyageurs occidentaux, cette journée d’études internationale vise à mettre l’accent sur un autre aspect non moins essentiel, mais trop souvent négligé ou méconnu : la contribution – directe ou indirecte – de ces hommes à la naissance d’une conscience patrimoniale tant en Europe qu’en Grèce et dans l’Empire ottoman.
Comité d’organisation
– Irini Apostolou (National and Kapodistrian University of Athens)
– Irini Savvani (The Athens University History Museum)
– Alessia Zambon (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus