Archives par mot-clé : École française d’Athènes

Table ronde : « Constituer la tombe, honorer les défunts en Méditerranée hellénistique et romaine »

Alexandrie_Table ronde_Constituer la tombe_Affiche

Table ronde organisée par l’École française d’Athènes et le Centre d’études alexandrines, Alexandrie, du 30 octobre au 1er novembre 2014

Programme de la table ronde

Des travaux récents menés sur des ensembles funéraires antiques du bassin méditerranéen ont permis de développer des méthodes adaptées à la mise en évidence des pratiques et des rites funéraires. Il est ainsi désormais possible d’aborder, grâce à la documentation archéologique, les stratégies rituelles mises en oeuvre par les sociétés antiques pour honorer leurs morts. L’étude fine des structures (aires de crémation, tombe, fosse, table à offrandes, etc.), des contextes archéologiques (sols, dépôts, remblais, etc.) et des vestiges cérémoniels (céramique, os animaux, restes carpologiques, etc.) sans oublier les relations que l’on peut établir entre ces vestiges et le mort (d’où l’importance essentielle de l’analyse et des observations anthropologiques), permettent de restituer au tombeau sa fonction essentielle de lieu de culte funéraire.

La définition (juridique, religieuse, mémorielle) de la tombe, bref la constitution de la tombe, sera étudiée. Un volet de la réflexion concernera les méthodes déployées sur le terrain et dans le traitement des sources documentaires. Un autre définira la place du mort dans l’organisation des tombeaux (à Rome, ce sont les restes du défunt qui définissent la tombe comme un ‘lieu religieux’). Il sera également question des rituels funéraires célébrés lors de la mise au tombeau et de la visite faite aux défunts. Cette table ronde sera l’occasion de présenter les méthodes mises en oeuvre dans le cadre d’opérations récentes, en Égypte, au Proche-Orient, en Grèce, en Italie, dans le midi de la France, etc. Les limites de la documentation (et de la méthode) seront évaluées. Un inventaire des pratiques funéraires mises en évidence sera dressé qui permettra d’aborder de façon nouvelle la diversité, au gré des communautés, des stratégies funéraires qui encadraient la transformation du défunt et son installation dans l’altérité de la mort.

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Séminaire de site de l’EfA : architecture grecque (matériaux et techniques) à Delphes (14-27 avril 2013)

L’École française d’Athènes lance un appel à candidature auprès d’étudiants doctorants désireux de suivre une formation spécifique sur les matériaux et les techniques de l’architecture grecque. Ce séminaire doctoral aura lieu sur le site de Delphes du 14 au 27 avril, sous la direction du professeur Jacques des Courtils (université de Bordeaux et IUF) et fait partie de la série des séminaires de site de l’ÉfA. Ces séminaires peuvent intéresser tous les doctorants et futurs doctorants (à partir du M2) en histoire et archéologie du monde grec. Ils sont tout particulièrement recommandés aux futurs candidats aux postes de membre scientifique de l’École.

Les frais de déplacement intérieur (Athènes-Delphes) et d’hébergement sont à la charge de l’ÉfA : les participants ne paient que les repas et doivent s’adresser à leur école doctorale pour les frais de voyage jusqu’à Athènes.

La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 15 février 2013.

Programme détaillé des douze jours de formation, à Delphes et dans ses environs, ainsi qu’à Athènes : Programme séminaire EfA Delphes architecture

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Conférence sur les travaux de l’École française d’Athènes, par Alexandre Farnoux

L’université de Lorraine et l’équipe de recherche HISCANT-MA accueillent le 7 décembre 2012 Alexandre Farnoux, directeur de l’École française d’Athènes, professeur d’archéologie générale et contemporaine, histoire de l’art et archéologie grecques à l’université Paris-IV. À cette occasion, Alexandre Farnoux présentera une conférence sur « Les travaux de l’École française d’Athènes ».

Un accord de coopération est en préparation entre l’université de Lorraine et l’École française d’Athènes, qui permettra de coordonner les efforts des deux Établissements afin de développer les recherches concernant le monde grec menées par l’équipe de recherche HISCANT-MA de l’université de Lorraine et par les membres et personnels scientifiques de l’École française d’Athènes. Plusieurs dossiers portés par des membres de l’équipe d’accueil 1132 HISCANT-MA sont concernés, parmi lesquels on citera le programme « Des espaces et des rites : pour une archéologie du culte dans les sanctuaires du monde méditerranéen » mutualisé entre les Écoles françaises d’Athènes et de Rome en vue de la création d’un réseau de savoir-faire et de compétences dans l’archéologie des cultes antiques ; les travaux de célébration du centenaire des fouilles de Philippes en Macédoine en 2014 ; le Corpus épigraphique de Thasos ; la préparation d’un index des inscriptions de Délos ; le traitement de fonds patrimoniaux (Émile Burnouf et Paul Perdrizet).

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts