Archives par mot-clé : université lorraine

Poste de Professeur en archéologie médiévale à pourvoir

L’université de Lorraine recrute un Professeur d’archéologie médiévale. La  date limite de candidature est fixée au 31 mars.

Vous trouverez toutes les informations utiles en cliquant sur le lien suivant : https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostesPublies/ANTEE/2016_1/0542493S/FOPC_0542493S_782.pdf

Table ronde : « Constituer la tombe, honorer les défunts en Méditerranée hellénistique et romaine »

Alexandrie_Table ronde_Constituer la tombe_Affiche

Table ronde organisée par l’École française d’Athènes et le Centre d’études alexandrines, Alexandrie, du 30 octobre au 1er novembre 2014

Programme de la table ronde

Des travaux récents menés sur des ensembles funéraires antiques du bassin méditerranéen ont permis de développer des méthodes adaptées à la mise en évidence des pratiques et des rites funéraires. Il est ainsi désormais possible d’aborder, grâce à la documentation archéologique, les stratégies rituelles mises en oeuvre par les sociétés antiques pour honorer leurs morts. L’étude fine des structures (aires de crémation, tombe, fosse, table à offrandes, etc.), des contextes archéologiques (sols, dépôts, remblais, etc.) et des vestiges cérémoniels (céramique, os animaux, restes carpologiques, etc.) sans oublier les relations que l’on peut établir entre ces vestiges et le mort (d’où l’importance essentielle de l’analyse et des observations anthropologiques), permettent de restituer au tombeau sa fonction essentielle de lieu de culte funéraire.

La définition (juridique, religieuse, mémorielle) de la tombe, bref la constitution de la tombe, sera étudiée. Un volet de la réflexion concernera les méthodes déployées sur le terrain et dans le traitement des sources documentaires. Un autre définira la place du mort dans l’organisation des tombeaux (à Rome, ce sont les restes du défunt qui définissent la tombe comme un ‘lieu religieux’). Il sera également question des rituels funéraires célébrés lors de la mise au tombeau et de la visite faite aux défunts. Cette table ronde sera l’occasion de présenter les méthodes mises en oeuvre dans le cadre d’opérations récentes, en Égypte, au Proche-Orient, en Grèce, en Italie, dans le midi de la France, etc. Les limites de la documentation (et de la méthode) seront évaluées. Un inventaire des pratiques funéraires mises en évidence sera dressé qui permettra d’aborder de façon nouvelle la diversité, au gré des communautés, des stratégies funéraires qui encadraient la transformation du défunt et son installation dans l’altérité de la mort.

Sandrine Huber

Professeur d'archéologie classique (Orient gréco-romain) à l'Université de Lorraine

More Posts

Colloque : Conflits et progrès scientifiques et techniques en Lorraine à travers les siècles 17-18 octobre 2014 – Metz

Affiche du colloque
Conflits et progrès scientifiques et techniques

A l’occasion de ce colloque organisé par le Comité d’Histoire Régional, quatre communications porteront plus particulièrement sur des aspects archéologiques, de la Protohistoire au XXe siècle, développés à partir d’exemples régionaux.

Ces communications se répartissent sur les deux journées de colloque :

Vendredi 17 octobre

Conférence d’ouverture :

9h15 : Guerre et progrès chez les gaulois : une relation ambiguë, par Gérard Bataille (Chargé des partenariats scientifiques, INRAP), Jenny Kaurin (post-doctorante, CNRS-Université de Bourgogne) et Stéphane Marion (ingénieur de recherche au S.R.A. de Lorraine)

Samedi 18 octobre

Session 3 : Armement et innovations technologiques

9h00 : La poudre noire : de l’engin pyrotechnique incendiaire au tir de mine, par Francis Pierre (chercheur associé au LAMOP | Société d’études et de sauvegarde des Anciennes Mines)

Session 4 : Fortifications

10h30 : La maçonnerie en épi : une techniques de construction spécifique aux ouvrages militaires des Xe-XIIe siècles ?, par Cédric Moulis (ingénieur d’études, Université de Lorraine)

11h30 : L’emploi du béton dans la Grande Guerre : regard archéologique sur des vestiges contemporains, par Stéphanie Jacquemot (ingénieur d’études, S.R.A. de Lorraine) et Denis Mellinger (Sculpteur et restaurateur du patrimoine)

 

_____________________________

Vendredi 17 et samedi 18 octobre – Institut Régional d’Administration, 15 avenue de Lyon à METZ

Entrée gratuite, inscriptions obligatoire.

Programme complet et inscription :
http://chr.lorraine.eu/informations/documents/63554.pdf

 

 

Vianney Muller

Doctorant en histoire et archéologie médiévale Chargé de cours à l'Université de Lorraine

More Posts - Website

Lancement public du programme AME des fouilles de Saint-Vanne à Verdun

Valérie SERDON-PROVOST a donné jeudi dernier, 23 février, une conférence publique dans la salle du conservatoire de musique de Verdun pour présenter les recherches archéologiques qu’elle dirige sur le site de l’abbaye Saint-Vanne, sur la citadelle de Verdun.

Il s’agit du projet AME, pour Archéologie Monastique à un carrefour Européen, qui associe sous l’égide de la MSH Lorraine notamment le département d’histoire de l’art et d’archéologie et deux équipes de recherche de l’Université Lorraine, le CRUHL et l’HISCANT-MA.

Après un délai forcé d’un an par rapport au calendrier original, retard imposé par l’organisation administrative de la dépollution pyrotechnique du site, les fouilles commenceront en juillet prochain. Le délai a toutefois été mis à profit pour réaliser en septembre dernier une prospection géophysique (géoradar) sur laquelle on reviendra dans une prochaine note.

La conférence était organisée par la mairie de Verdun qui suit le dossier avec une grande attention, tout en lui apportant un soutien logistique décisif, au point de décider de se substituer à l’Armée pour prendre en charge la dépollution du site. Le projet est d’ailleurs particulièrement mis en valeur sur le site de la Communauté de communes de Verdun et de la ville de Verdun : voir Archéologie et citadelle.

Un compte-rendu de la conférence a été donné dans l’Est Républicain du 26.02.2012, édition de Verdun (derrière un « mur payant ») : http://www.estrepublicain.fr/meuse/2012/02/26/fouilles-archeologiques-en-vue

 

Crédits photo : Jean-Marie Perreaux, Mairie de Verdun

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

ARULA

ARULA est le carnet de recherche des archéologues de l’Université Lorraine.
Il vise à offrir aux enseignants-chercheurs et chercheurs des différentes équipes de cet établissement (Nancy-Metz) et de la MSH Lorraine un espace commun d’information et de publication qui leur fait défaut actuellement, sur leurs programmes de recherche archéologique, quelle que soit leur période (Antiquité gréco-romaine, Moyen Âge) et leur aire géographique de spécialité (Lorraine, autres régions françaises, monde méditerranéen).
C’est donc un blog d’archéologie historique touchant les thèmes propres des recherches de ses membres (archéologie gallo-romaine, architecture et urbanisme de l’Antiquité tardive, transition religieuse dans l’Orient romain tardive et en Gaule, castellologie, occupation du territoire en Lorraine au Moyen Âge).
On y trouvera donc notamment des comptes-rendus d’opérations archéologiques diverses (fouilles, prospections, étude de matériel) sur les chantiers propres à l’université (ex. le projet AME de la citadelle de Verdun qui fait fonction de chantier-école de l’université) comme sur d’autres chantiers où interviennent ses (enseignants-) chercheurs et des ressources sur leurs thèmes de recherche.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus