Archives par mot-clé : Vosges

Conférence : « La villa gallo-romaine de Damblain (Vosges) : des bains aux décors luxueux » (Sarrebourg, 22 mars)

Conférence BoulangerKarine Boulanger, archéologue à l’INRAP, donnera le vendredi 22 mars à 20h30, au musée du Pays de Sarrebourg une conférence intitulée : « La villa gallo-romaine de Damblain (Vosges) : des bains aux décors luxueux ».

 

En 2008-2009, la fouille archéologique préventive Inrap de Damblain (Vosges), réalisée sur une superficie de 5 ha, a permis de mettre au jour une villa gallo-romaine dans la totalité de son emprise. La cour agricole (pars rustica), entourée de bâtiments annexes, fait face à une résidence luxueuse (pars urbana), ouverte sur un jardin et bordée d’un bassin.
Entre autres découvertes, le bâtiment résidentiel a livré l’heureuse surprise d’un secteur thermal dans un état de conservation exceptionnel. Conçues dans le courant de la seconde moitié du Ier siècle après J.-C., les différentes salles constituant ces bains sont dotées de riches décors d’opus sectile, de placages, d’enduits peints et de mosaïque.
A l’issue de la fouille, la précision des informations archéologiques a permis de réaliser une série de restitutions 3D révélant les élévations des bâtiments et les décors des salles thermales.

Samuel Provost

Maître de conférences d'archéologie et d'histoire de l'art de l'Antiquité tardive, Université Lorraine

More Posts

Follow Me:
TwitterFacebookGoogle Plus

Colloque « Vivre dans la montagne vosgienne au Moyen Age »

A Gérardmer (88) et Munster (68), les 30-31 août et 1er septembre 2012, le Pôle archéologique de l’Hiscant-MA organise en partenariat avec le Pôle Archéologique Inter-Rhénan, un colloque sur le thème « Vivre dans la montagne vosgienne au Moyen Age : anthropisation de la montagne, conquête des espaces et culture matérielle ».

 

En portant l’attention sur les Vosges cristallines durant  le grand Moyen Âge, les organisateurs ont pour souci d’une part de créer du lien entre les chercheurs œuvrant sur l’un et l’autre des versants pour appréhender les questions d’anthropisation du massif de façon globale, en dépassant les cadres territoriaux habituels et en s’inscrivant dans une perspective supra régionale qui pourrait, à terme, s’étendre à la Forêt Noire.

Leur ambition est aussi de prendre part au dialogue entre les équipes de recherche se vouant à l’étude de la présence et de l’activité de l’homme au cœur des écosystèmes des montagnes européennes, « terres inconnues »  difficiles à appréhender et de ce fait trop longtemps restés en marge des terrains d’investigation de l’archéologie.

Télécharger le programme

Pour tous renseignements, contacter : charles.kraemer@univ-lorraine.fr