Publication : La céramique funéraire mérovingienne conservée au Musée Lorrain à Nancy (S. Brunella, J. Guillaume et R. Prouteau)

Vient de paraître (septembre 2012) aux Presses Universitaires de Nancy, dans la collection Archéologie, Espaces, Patrimoines, dirigée par G. Giuliato, le volume suivant :

La céramique funéraire mérovingienne conservée au Musée Lorrain à Nancy

Par Sébastien Brunella, Jacques Guillaume et Rachel Prouteau

La Lorraine a tenu une part non négligeable dans le développement de l’Archéologie mérovingienne en France, avec les travaux des érudits du XIXe siècle, à qui l’on doit une part importante des collections conservées dans les musées de Lorraine. Parmi celles-ci, encore en grande partie inédites, l’importante série de vases du Musée Lorrain tient la première place au niveau régional, avec plus de deux-cents cinquante exemplaires. Elle fut enrichie en 1955 grâce au legs de son ancien conservateur, Georges Goury, préhistorien mais aussi grand collectionneur, qui récolta des pièces issues principalement de nécropoles champenoises.

La collection du Musée Lorrain concerne presque exclusivement du matériel d’origine funéraire, attribuable, dans sa grande majorité, aux VIe et VIIe siècles de notre ère. Il traduit l’usage de déposer un ou plusieurs vases dans la sépulture, le plus souvent aux pieds du défunt, inhumé avec ses accessoires vestimentaires et son armement ou sa parure pour les femmes. Le vaisselier d’époque mérovingienne, moins diversifié qu’à l’époque gallo-

romaine, hérite en partie des traditions antiques, peu à peu supplantées par des formes et des techniques importées lors des Grandes migrations. Les vases sont le plus souvent à profil anguleux et sont parfois pourvus d’un décor poinçonné ou bien obtenu à l’aide d’une molette à motifs géométriques prédominants. L’étude de cette production céramique, longtemps délaissée, est cependant un instrument de connaissance non négligeable de la société mérovingienne à travers ses pratiques funéraires mais aussi les courants commerciaux et les échanges qui ont présidé une économie beaucoup moins fermée qu’il n’y paraît.

128 p. 15€ ISBN : 978-2-8143-0119-1


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.