Libye et Antiquité tardive : hommage à Denis Roques dans Ktèma 36 (2011)

La dernière livraison de la revue Ktèma (n°36, 2011, ISSN 0221-5896) comprend les actes de la journée d’études du 11 mai 2011 en hommage au professeur Denis Roques, décédé le 28 juin 2010. Denis Roques avait été professeur de grec à l’université de Metz pendant trente-cinq ans. Le thème choisi pour la journée d’études rappelle que son œuvre autour de Synesios de Cyrène constitua une part majeure de son activité scientifique, mais également qu’il fit partie de la Mission française d’Apollonia.

Les archéologues retiendront notamment l’indication par Michel Casevitz que deux des derniers travaux de D. Roques, la traduction commentée de l’ouvrage de Procope de Césarée, Les constructions de Justinien, ainsi que celle des Guerres des Goths, devraient finalement être publiés. Le premier vient en effet de paraître chez un éditeur italien, Edizioni dell’Orso.

Libye et Antiquité tardive (Ktèma 36, 2011, 3-80)

  • Catherine Dobias-Lalou, « Denis Roques et la Cyrénaïque », 3-4
  • Jehan Desanges, « Denis Roques et les tribus de la Libye antique », 5-14
  • Michel Casevitz, « Denis Roques traducteur », 15-16
  • Jacques Schamp, « Dion et Synésios : quelques aspects de la critique littéraire à l’époque byzantine », 17-24
  • Catherine Dobias-Lalou, « Glorieux éphèbes de Ptolémaïs : à propos de SECir 211 bis », 25-34
  • Monique Bile, « L’épitaphe crétoise d’une Libyenne », 35-42
  • Bernadette Puech, « Comment il faut écrire, dans la tradition classique, l’histoire des guerres romaines contre les Barbares », 43-56
  • Aline Pourkier, «Simon le mage et les Simoniens chez Épiphane de Salamine », 57-74
  • Enrico V. Maltese, «Fozio (Bibl. 87), Achille Tazio e gli “strani” amori del romanzo greco », 75-80

Pour mémoire :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.